Vous êtes ici

Repulse Bay

La collectivité de Repulse Bay (population d’environ 855 habitants) se trouve directement sur le Cercle arctique, dans l’ouest du Nunavut, et est l’un des derniers endroits dans l’Arctique à rallier le monde moderne. La vie traditionnelle inuite est pleine de vitalité à Repulse Bay. Le nom inuktitut de Repulse Bay est Naujaat, ce qui signifie « endroit des nids de mouettes ». Les aires de nidification sont situées sur des falaises à 5 kilomètres au nord de la collectivité. Chaque année, au mois de juin, l’endroit est envahi par des milliers de mouettes, ainsi que des oiseaux des neiges, des huards, des canards eiders, des hareldes kakawis et des labbes.

Repulse Bay est renommée pour ses artisans d’excellence, particulièrement les sculpteurs inuits qui travaillent l’os, l’ivoire et la pierre. Les résidants de la collectivité ont constitué la société des arts Aivilik dans un effort pour promouvoir les sculptures et l’art de Repulse Bay sur les marchés mondiaux.

Galerie photo

Latest Adaptation Projects by Community

Mercury (Hg) is a toxic heavy metal that changes into various chemical forms through geochemical processes. It is an element that occurs naturally in the environment but with industrialization, humans have altered its cycle by adding more mercury in the water, air, and soil.

The Nunavut Climate Change Partnership (NCCP) was a collaborative partnership between the Government of Nunavut, Aboriginal Affairs and Northern Development Canada, and Natural Reosurces Canada to build capacity for community-level adaptation planning.

Qu’est-ce que les aînés et les dirigeants de votre collectivité ont à dire au sujet des changements climatiques qui se manifestent au fil des années? Faites-nous part de leur sagesse et de leurs observations à ce sujet. Vous aiderez à faire la lumière sur cette question et enrichirez le bagage de connaissances traditionnelles.

Recherche sur les mammifères marins de l’Arctique, qui comprend la collecte d’information empirique détaillée dans tous les écosystèmes marins de l’Arctique canadien par diverses méthodes faisant appel à des connaissances de milieux scientifiques et locaux.