Clyde River

La collectivité de Clyde River, connue des Inuits sous le nom de Kangiqtugaapik, ou « joli petit passage », est située sur la rive est de l’île de Baffin et est protégée par la baie Patricia. Comptant à peine plus de 900 habitants, ce village est situé sur une plaine inondable et est entouré de fjords spectaculaires s’étirant jusqu’à la calotte glaciaire Barnes. Les montagnes, les icebergs et les glaciers de la région de Clyde River attirent les grimpeurs de roc et de glace de partout dans le monde. On peut y observer une multitude de différents animaux, comme des caribous, des narvals et d’autres mammifères marins. La réserve nationale de faune d’Iqalirtuuq, un refuge protégé pour la baleine boréale, est située dans la baie Patricia.

Projets

Le réchauffement du climat entraîne une transformation rapide des écosystèmes polaires, et il est urgent d’analyser la vulnérabilité de la biodiversité du fond marin aux changements déjà en cours.

Les changements saisonniers dans les zones côtières, alliés à des phénomènes météorologiques extrêmes, peuvent créer de l’instabilité et des situations dangereuses, notamment des inondations, des glissements de terrain, la fragilisation de la glace et des affaissements de sol, la poussée des glaces vers les côtes, des ondes de tempête et de l’érosion côtière. L’équipe affectée à ce projet mesure à la fois les facteurs de changement et les effets de cette instabilité à certains endroits précis de diverses zones de l’Arctique où vivent des collectivités.

Qu’est-ce que les aînés et les dirigeants de votre collectivité ont à dire au sujet des changements climatiques qui se manifestent au fil des années? Faites-nous part de leur sagesse et de leurs observations à ce sujet. Vous aiderez à faire la lumière sur cette question et enrichirez le bagage de connaissances traditionnelles.

Un programme à l’échelle du territoire axé sur l’avancement des connaissances liées à l’adaptation aux changements climatiques et sur la prise de décision relative à la mise en valeur des ressources au Nunavut

Sur le thème des changements climatiques, on décrit des approches permettant de soutenir les projets d’adaptation actuels et futurs aux changements climatiques dans tout l’Arctique canadien.

Un projet visant à étudier, au sein des collectivités, les conditions changeantes du gélisol à une profondeur de 15 mètres.

Examen de la glace marine, de son utilisation et des changements qui s’y produisent au sein des collectivités de Qaanaaq, au Groenland, de Barrow, en Alaska, et de Clyde River, au Nunavut. Vous souhaitez y participer? Vous trouverez ici un guide complet sur la façon de mettre en place un programme de surveillance de la glace marine dans votre propre collectivité!

The Nunavut Climate Change Partnership (NCCP) was a collaborative partnership between the Government of Nunavut, Aboriginal Affairs and Northern Development Canada, and Natural Reosurces Canada to build capacity for community-level adaptation planning.

Mercury (Hg) is a toxic heavy metal that changes into various chemical forms through geochemical processes. It is an element that occurs naturally in the environment but with industrialization, humans have altered its cycle by adding more mercury in the water, air, and soil.

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE POUR AIDER?

Dites-nous ce qui se passe dans votre collectivité et aux alentours, publiez vos images et alimentez notre base de données regroupant les Inuit Qaujimajatuqangit sur les changements climatiques.

Clickez ici