Pond Inlet

La collectivité de Pond Inlet est située sur la côte nord-est de l’île de Baffin, en face de l’île Bylot. Les Inuits la connaissent sous le nom de Mittimatalik, ce qui signifie « l’endroit où on a enterré Mittima ». Quoique le nom demeure, l’identité de Mittima est un mystère pour les habitants actuels de Pond Inlet.

Bien qu’à peine 1 500 personnes habitent à Pond Inlet, cette collectivité est l’un des trésors du Nunavut. Le panorama est saisissant : une combinaison de montagnes, de glaciers et d’icebergs attirent de nombreux touristes de partout dans le monde. Dans le cadre de la stratégie de décentralisation du gouvernement du Nunavut visant à créer des emplois dans l’ensemble du territoire, Pond Inlet est maintenant un centre régional Qikiqtani pour le ministère du Développement économique et des Transports. La collectivité se tourne vers les secteurs en croissance du gouvernement, du tourisme et des affaires axés sur les arts et l’artisanat, ainsi que l’exploitation des ressources fauniques en tant que perspectives d’avenir de développement économique.

Projets

Dans quelle mesure la navigation se développera-t-elle dans les passages du Nord-Ouest et du Nord-Est, et de quel type sera-t-elle : navigation de transit, de pêche, de tourisme ou de transport associé à l’extraction des ressources naturelles?

Le réchauffement du climat entraîne une transformation rapide des écosystèmes polaires, et il est urgent d’analyser la vulnérabilité de la biodiversité du fond marin aux changements déjà en cours.

Les changements saisonniers dans les zones côtières, alliés à des phénomènes météorologiques extrêmes, peuvent créer de l’instabilité et des situations dangereuses, notamment des inondations, des glissements de terrain, la fragilisation de la glace et des affaissements de sol, la poussée des glaces vers les côtes, des ondes de tempête et de l’érosion côtière. L’équipe affectée à ce projet mesure à la fois les facteurs de changement et les effets de cette instabilité à certains endroits précis de diverses zones de l’Arctique où vivent des collectivités.

Qu’est-ce que les aînés et les dirigeants de votre collectivité ont à dire au sujet des changements climatiques qui se manifestent au fil des années? Faites-nous part de leur sagesse et de leurs observations à ce sujet. Vous aiderez à faire la lumière sur cette question et enrichirez le bagage de connaissances traditionnelles.

Un programme à l’échelle du territoire axé sur l’avancement des connaissances liées à l’adaptation aux changements climatiques et sur la prise de décision relative à la mise en valeur des ressources au Nunavut

Sur le thème des changements climatiques, on décrit des approches permettant de soutenir les projets d’adaptation actuels et futurs aux changements climatiques dans tout l’Arctique canadien.

Un projet visant à étudier, au sein des collectivités, les conditions changeantes du gélisol à une profondeur de 15 mètres.

Recherche sur les mammifères marins de l’Arctique, qui comprend la collecte d’information empirique détaillée dans tous les écosystèmes marins de l’Arctique canadien par diverses méthodes faisant appel à des connaissances de milieux scientifiques et locaux.

Ce projet rassemble des chercheurs chevronnés en matière de glace marine pour l’analyse des facteurs qui causent les changements observés dans la dynamique de la glace marine, dans les processus thermodynamiques, dans la couche de neige et dans le couplage physique lié aux échanges océan-glace marine-atmosphère.

On examine dans ce projet des questions fondamentales : en quoi consiste la sécurité de l’Arctique? Comment les décideurs doivent-ils entrevoir l’aspect futur du monde circumpolaire, compte tenu des diverses forces qui sont en train de transformer cette région?

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE POUR AIDER?

Dites-nous ce qui se passe dans votre collectivité et aux alentours, publiez vos images et alimentez notre base de données regroupant les Inuit Qaujimajatuqangit sur les changements climatiques.

Clickez ici